Planets Sun
Témoignage - 5 vies

Depuis votre arrivée sur le site

* papiers consommés et collectés en France par les collectivités locales

** papiers jetés dans le bac de tri et recyclés en France par les collectivités locales

Des papiers et des hommes ECOFOLIO
Édition 2012-13

Des papiers
et des hommes

ECOFOLIO
2 Des papiers et des hommes 3

LA NAISSANCE DU PAPIER

La naissance du papier s’est faite en Chine mais, avant d’aboutir à de véritables feuilles, il a fallu passer par la pâte de fibres cellulosiques et lui faire avouer tous ses secrets. Avant notre ère, les Chinois en fabriquent déjà une version grossière, à mi-chemin entre carton et feutre végétal, pour façonner divers articles : un disciple de Confucius aurait ainsi porté un chapeau en pâte d’écorce de mûrier, au VIe siècle av. JC.

Puis, au lieu du simple étalement sur une surface plane, survient l’idée lumineuse de rendre cette matière plus liquide et d’y plonger un tamis pour recueillir les fibres en suspension qui, en séchant, se transforment en feuille.

4 Des papiers et des hommes 5

Alors que la soie avait offert les premiers livres chinois, elle joue un rôle majeur dans l’avènement du papier, son remplaçant : c’est elle que l’on tend sur des cadres de bambou pour former les tamis initiaux.
Moult améliorations suivront, mais ce processus originel reste à ce jour le fondement du procédé industriel d’aujourd’hui.

QUI A VRAIMENT
INVENTÉ LE PAPIER ?

Côté « inventeur », une tradition coriace attribue la paternité du papier à Cai Lun, haut fonctionnaire de la cour des Han, qui aurait fait preuve d’un génie fulgurant en 105 apr. JC.

Cette fable n’a pas encore dit son dernier mot, alors que les archéologues s’escriment à exhumer de précieux bouts de papier antérieurs (et de loin) à cette date. Ces dernières décennies, les fouilles ont révélé divers échantillons de papier de chanvre qui attestent d’une technique de fabrication avancée dès le milieu du IIe siècle avant notre ère.

Mais ne retirons pas à l’honorable Cai Lun sa contribution décisive : grâce à l’ajout de fibres

6 Des papiers et des hommes 7

tissées (chiffons, cordages et filets de pêche), il a réussi à rendre plus fin et plus résistant le papier, jusque-là confectionné à partir de fibres végétales ou de bois râpé (chanvre, bambou, bois de santal…).

8 Des papiers et des hommes 9

LA DIFFUSION
DU PAPIER AU MOYEN-ORIENT
ET EN EUROPE

Quand en Chine la centralisation du pouvoir, la paperasserie afférente, la diffusion du bouddhisme favorisent l’essor du papier, autour de la Méditerranée, papyrus et parchemin coulent encore des jours heureux.

Le papier n’entame vraiment sa propre conquête de l’Ouest qu’à partir de la bataille de Talas en 751, quand les Arabes laminent les Chinois venus défendre leur protectorat sur la Sogdiane et emmènent les prisonniers, dont des artisans papetiers, à Samarkand.

Voilà comment la cité légendaire devient le berceau du papier en terre islamique. Si les Arabes le connaissent depuis un siècle, ils

découvrent à ce moment là comment métamorphoser une bouillie fibreuse en feuilles immaculées.

Conquérants et éclairés, les califes ordonnent la construction de nombreuses fabriques, propagent religion et sciences, répandent au sein de leur vaste empire l’usage du papier, notamment comme support infalsifiable du pouvoir et de la loi. On le retrouve à Bagdad en 793, au Caire en 900, à Xàtiva en 1056, en Sicile en 1102…

10 Des papiers et des hommes 11

QUAND GUTEMBERG
INVENTA L’IMPRIMERIE

On signale dans les environs de Troyes l’installation en 1348 du premier moulin à papier connu en France. Vers 1440, Gutenberg invente l’imprimerie en Occident : sa mise au point conjuguée de la presse typographique, des caractères mobiles en plomb et de l’encre d’impression ouvre les portes à une vulgarisation plus rapide et à moindre coût du savoir.

A partir de la diffusion de la Bible en langues vernaculaires prônée par la Réforme, le papier n’en finira plus de déferler sur le monde. Au XIXe siècle, il fait sa révolution industrielle avec l’apparition de la machine à papier (qui permet sa sortie en bobine), le remplacement des chiffons par le bois, le recours à la chimie pour traiter la cellulose.

12 Des papiers et des hommes 13

AUJOURD’HUI,
LE PAPIER SOUS TOUTES
SES FORMES

En comptant bien, pour égaliser les trente-six siècles de bons et loyaux services du papyrus, le papier devra encore tenir jusqu’en 3400 !
Tantôt illusionniste, caméléon ou transformiste, on le retrouve partout, sous toutes les formes possibles et imprévisibles. On peut même l’écouter, il suffit de laisser parler « Les p’tits papiers » : imaginez donc si Gainsbourg, venu présenter un autre morceau à Régine, n’avait pas sorti de sa poche cet hommage exquis au papier. « J’ai ça, une autre chanson, on ne sait jamais », lui a-t-il proposé l’air de rien…

Chanter sur un air de papier ne suffit plus ? Eh bien, asseyez-vous dessus ! On connaît la passion des Japonais pour cette matière qu’ils

vivent au quotidien, des cloisons coulissantes aux lampes lambda ou signées Noguchi.
On peut désormais y poser joliment son séant : en 2008, Issey Miyake demande au studio Nendo de créer du mobilier à partir des papiers utilisés en quantité massive dans ses ateliers (pour le plissage des tissus) et voué à la poubelle après usage.
Le Cabbage Chair voit ainsi le jour, rouleau de papier plissé compacté qui se déploie en assise au terme d’un épluchage aussi simple que subtil. D’un recyclage des plus poétique et minimaliste naît un siège très haïku.

Le cerveau toujours en ébullition, maître Miyake s’était déjà frotté au papier pour en faire des vêtements, mais aujourd’hui ils sont lavables. Contrairement aux robes jetables à vingt francs, facéties pop conçues dans les années soixante par Paco Rabanne, un autre amoureux des matières.

14 Des papiers et des hommes 15

Tout aussi fragile, autrement plus flamboyante, l’extravagante création de Christian Lacroix : en 1994, il s’emballe pour le papier kraft et imagine une robe du soir brodée, bouillonnée, drapée…, des froufrous somptueux d’un romantisme échevelé.

16 Des papiers et des hommes 17

EPILOGUE

Qu’il soit billet d’amour ou de banque, roman épique ou pense-bête, bulletin de notes ou de vote, fauteuil ou robe de créateur, le papier a un côté magique.
A la fois sacré et galvaudé, historique et insignifiant, universel et intime, il est aujourd’hui partout dans nos vies.

18 Des papiers et des hommes 19

Je veux agir, comment faire ?

Retour

OUI, j’ai un bac.

  • J’applique la nouvelle consigne de tri :

    Tous les papiers sont à jeter dans mon bac de recyclage.

  • Si je trouve une consigne ou un message différent (sur les bacs de recyclage, dans le guide du tri de ma collectivité, sur son site internet, etc.) :
    J’en informe Ecofolio à contact@ecofolio.fr ou par téléphone au 01 53 32 86 70. Ecofolio pourra ainsi contacter ma mairie ou la collectivité en charge de mes déchets, et l’accompagner dans la mise à jour de ses consignes de tri.

Retour

NON, je n’ai pas de bac.

Pour savoir où déposer mes papiers pour qu’ils soient recyclés, ou obtenir les bacs/sacs adaptés, je peux :

  • Appeler ma mairie, ou la collectivité en charge des déchets dans ma commune d’habitation.

  • Contacter mon gardien d’immeuble ou mon syndic de copropriété, si je vis en habitation collective.

  • M’informer sur le tri et le recyclage des papiers sur www.ecofolio.fr

Enveloppe

Récupérez votre photo sur Facebook :

ou

Choisissez une photo sur votre ordinateur :


Placez votre photo à l'aide de votre souris :

Retour Valider

Félicitations ! Voici votre signature :

Retour Télécharger

Le nouveau papier - les vies du papier au quotidien

Fév. 2014 – Numéro 4

|

Fév. 2014 – Numéro 3

|

Juil. 2013 – Numéro 2

|

Oct. 2012 – Numéro 1

Pour en savoir plus sur le recyclage des papiers, rendez-vous sur Ecofolio.fr

Feuille à feuille, Hervé Sauvage, Hôtel Royal, Evian 2012 Le recyclage des papiers, star de vos journaux et magazines de l’été

Les papiers, stars de l'été

L’objectif d’Ecofolio ? Atteindre 60% de recyclage des vieux papiers d’ici cinq ans.

La presse écrite a décidé de participer à cet élan collectif qui concerne tous les Français. De manière inédite et originale, les journaux et magazines s’engagent aux côtés d’Ecofolio pour le tri et le recyclage des papiers, en mettant à disposition des espaces publicitaires.

C’est leur manière d’interpeller et de sensibiliser les lecteurs à cette grande cause.

Tous acteurs du recyclage

Dès cet été, découvrez dans vos journaux et magazines préférés douze messages originaux incitant à recycler ses papiers,

mis à disposition par Ecofolio. Alors, que ce soit à la plage, à la montagne ou à la campagne, votre geste de tri compte. Et c’est facile : tous les papiers se trient et se recyclent ! Ensemble, nous avons plus que jamais le pouvoir de recycler.

Au salon Kidexpo les enfants sont invités à jouer aux apprentis détectives Au salon Kidexpo les enfants sont invités à jouer aux apprentis détectives

Présent à Kidexpo

Du 19 au 23 octobre, les experts des papiers se donnent rendez-vous au salon Kidexpo (à Paris, porte de Versailles).

Les enfants sont invités à jouer aux apprentis détectives pour résoudre l’énigme du recyclage des papiers. Accompagnés par l’inspecteur « Léo Folio », leur mission est de retrouver les papiers portés disparus pour qu’ils soient recyclés.

Une occasion pour ces enquêteurs en herbe de mettre aussi la main à la pâte avec les ateliers de papier recyclé.

Retrouvez Ecofolio stand 6D20

Le tri des papiers, 
un geste parfait

Du 7 octobre au 9 novembre, Ecofolio lance un concours photo sur Facebook « Le tri des papiers, un geste parfait ».

Petits et grands sont invités à photographier leur plus beaux « jetés de papiers » dans une poubelle de tri. Les photos ayant recueillies le plus de « like » seront sélectionnées.

Notre jury déterminera les trois photos les plus originales ! Pour participer, cliquez ici

Pour soutenir le geste de tri, Ecofolio lance du 17 au 25 février 2014 une nouvelle campagne de sensibilisation. La consigne « Tous les papiers se recyclent, alors trions-les tous ! » s’affichera sur plus de 10 000 panneaux en France, dans les villes de plus de 30 000 habitants et dans les gares. Elle doit inciter chacun à trier tous ses papiers alors que 2 Français sur 3 pensent encore que seuls journaux et magazines se recyclent.

Aujourd’hui seuls 49% de papiers sont recyclés. Un chiffre en progression constante mais nous pouvons faire beaucoup mieux. Avec les progrès technologiques réalisés par les centres de tri, la question n’est plus « qu’est ce qui se recycle ? » mais

« y a-t-il des exceptions ? » En fait, elles sont très rares : les papiers en contact avec les aliments et les mouchoirs utilisés !

Tous les papiers se recyclent et votre geste de tri participe directement à l’économie locale en permettant aux industriels français de fabriquer du papier recyclé de très bonne qualité, blanc, doux. Nous sommes loin de l’image d’Epinal du papier vaguement marron, rugueux ou trop fin. A tel point qu’on peut désormais en faire une œuvre…

Bobines de papier
Bobines de papier, © Ecofolio / Sylvain Hitau

De la fibre à la ramette, les 8 grandes étapes de la fabrication du papier

Introduction
Carnet, feuille, enveloppe… Vous utilisez du papier tous les jours. Mais savez-vous comment il est fabriqué ? En 2000 ans d’histoire, le processus du papier a certes été mécanisé, mais n’a pas vraiment évolué en profondeur : il consiste toujours à mélanger des fibres issues de chiffons, de bois ou de vieux papiers et de l’eau, puis de former une feuille en retirant l’eau.

1. La pâte à papier
A partir de bois ou de papiers collectés, les fibres de cellulose sont extraites, déliées, mélangées à de l’eau et traitées jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.

2. Le blanchiment de la pâte
Cette étape permet de supprimer la couleur brune à l’état naturel de la fibre.

3. La table de formation
De nouveau épurée, puis diluée et désaérée, la pâte est répartie de manière homogène sur une toile pour former la feuille de papier et permettre son égouttage.

4. Les presses
Pour extraire encore plus d’eau de la

feuille, on la comprime entre des cylindres recouverts de feutre absorbant.

5. La sécherie
Elle est ensuite séchée contre des tambours en fonte chauffés à la vapeur.

6. Le traitement de surface
Pour améliorer le lissé de la feuille et limiter l’absorption des encres qui y seront appliquées, la surface de la feuille peut être recouverte d’une couche de matières (pigments minéraux, colorants, ...) que l’on nomme le couchage, ou mécaniquement comprimée entre des rouleaux polis, ce que l’on appelle le calandrage.

7. La finition
La feuille est enroulée en bobines qui sont ensuite découpées en bobines plus petites ou rames de 500 feuilles.

8. Les contrôles
La machine à papiers ajuste elle-même différents indicateurs (vitesse, humidité, couleur, résistance,…). A cette veille permanente, s’ajoute le contrôle de qualité qui, avant emballage et livraison, vérifie et garantit la conformité au cahier des charges.

C’est terminé ! Le papier est prêt à être livré, utilisé, plié, gribouillé… et recyclé !

Témoignage : « Recycler les papiers, c'est trop cool ! » Télécharger la vidéo
Témoignage : « Un pour tous, tous pour le recyclage ! » Télécharger la vidéo
Témoignage : « Au bureau, c'est comme à la maison » Télécharger la vidéo
Témoignage : « On mérite tous de vivre plusieurs vies ! » Télécharger la vidéo
Mes bonnes résolutions pour 2013 ! Télécharger la vidéo
Témoignage : « Mon premier noël ! » Télécharger la vidéo
Témoignage : « J'ai vécu tant de vies » Télécharger la vidéo
« Les p'tits papiers » Télécharger la vidéo
Ecofolio à Paris Plage Télécharger la vidéo
Ecofolio soutient le Téléthon Télécharger la vidéo
Le recyclage expliqué aux enfants au Festival du Vent Télécharger la vidéo
Témoignage de Jacques Pélissard,
Président de l’association des maires de France
Télécharger la vidéo
Témoignage de Serge Orru, Directeur général du WWF Télécharger la vidéo
Télécharger la vidéo
Fermer la video