Comprendre la différence de l’upcycling avec le recyclage

Comprendre la différence de l’upcycling avec le recyclage

  • Post category:Upcycling

Le recyclage : réemployer les matériaux

Par définition, le recyclage consiste à traiter un déchet de façon à récupérer son matériau, qui sera ensuite réutilisé pour fabriquer de nouveaux objets ou matière première comme le recyclage plastique. C’est généralement un procédé industriel consistant à préserver les ressources en évitant de surconsommer. Le recyclage du plastique permet par exemple de diminuer la production de nouveau plastique.

Évidemment, chacun peut trier ses déchets afin qu’ils soient recyclés par une entreprise spécialisée, mais on peut difficilement les recycler soit même. Qui à la capacité de retraiter du verre ou de l’acier dans son garage ?

Le recyclage permet d’obtenir de nouveaux objets à partir d’objets anciens similaires, par exemple le papier qui permet, une fois recyclé, de faire du nouveau papier ou encore les bouteilles en verre qui sont traitées afin de fabriquer de nouvelles bouteilles. Mais le recyclage confère parfois une autre vie aux matériaux recyclés, comme par exemple les bouteilles en plastique qui sont utilisées pour la fabrication de tissus, etc.

L’upcycling : l’art de détourner

L’upcycling consiste quant à lui à réemployer des « déchets » pour fabriquer de nouveaux objets. On ne s’intéresse donc pas au produit pour sa matière première mais dans sa globalité.

Par exemple, utiliser une vieille bouteille de vin pour fabriquer un pied de lampe est considéré comme de l’upcycling. Dans ce cas, on ne fait pas fondre la bouteille pour en récupérer le matériau principal, mais on l’utilise telle qu’elle pour lui donner une seconde vie.

L’upcycling est donc accessible à tous, à condition bien sûr de faire preuve d’inspiration et d’imagination. Cela peut déboucher sur des créations personnalisées et peu coûteuses.

En fait l’upcycling consiste en du recyclage mais l’inverse n’est pas forcément vrai. L’upcycling est néanmoins plus écologique que le recyclage. On n’utilisera pas de procédés industriels chimiques hauts consommateurs de produits chimiques et d’énergie.

Selon les dernières études en la matière, le textile serait la 2ème industrie la plus polluante. Dans un monde où les préoccupations écologiques deviennent, à juste titre, une problématique majeure l’upcycling est donc une alternative qui permet :

  • De réduire significativement les émissions de CO2
  • De réduire considérablement la consommation d’eau
  • De réduire les stocks d’invendus qui sont brûlés
  • De valoriser de vieux vêtements
  • De limiter l’utilisation de produits chimiques et/ou pesticides

L’upcycling est de plus en plus à la mode

Apparu au milieu des années 90, ce terme signifie « recycler par le haut ». Le défi du upcycling est de transformer en produits de valeur supérieure des produits et matériaux destinés à être jetés. Cette tendance, se retrouve surtout dans les domaines de la mode et de la déco.

L’upcycling inspire tout autant les entreprises innovantes que les grandes marques de luxe

Des artistes, stylistes et artisans offrent une seconde vie à des produits « déclassés » par suite d’un défaut quelconque. Mais, aux quatre coins de la planète, on pratique également l’upcycling de pneus usagés, de sachets en plastiques, de cartons… Ceux-ci se transforment avec bonheur en sacs de qualité, accessoires divers, mais aussi en de véritables œuvres d’art.

L’upcycling n’a de limite que l’imagination ! Ensemble recyclons pour rendre le monde meilleur pour les générations futures.